Nouvelles Volcano - Nr Archive. 21


Volcan Kilauea, Big Island, Hawaii, États-Unis (Philippa)
Alertes de la protection civile du comté d'Hawaii: http://www.hawaiicounty.gov/active-alerts
Tableau de bord HVO pour Kilauea: https://volcanoes.usgs.gov/observatories/hvo/activity_2018.html
Cartes d'écoulement de lave du HVO:
https://volcanoes.usgs.gov/volcanoes/kilauea/multimedia_maps.html
Foire aux questions - Santé et sécurité: https://www.facebook.com/notes/usgs-volcanoes/k%C4%ABlauea-eruption-faqs-health-and-safety/2028377117190839/
Foire aux questions - Volcans et dangers hawaïens:
https://volcanoes.usgs.gov/observatories/hvo/faqs.html
Services du parc national d'Hawaï:
https://www.nps.gov/havo/index.htm
Prévisions de Vog:
http://mkwc.ifa.hawaii.edu/vmap/hysplit/
Informations sur vog:
https://vog.ivhhn.org/
Informations sur les cendres volcaniques:
http://www.ivhhn.org/information#ash
Honolulu Civil Beat (webstream en direct):
https://www.youtube.com/watch?v=009L4FAxwG4&feature=youtu.be

Zone du Lower East Rift (LERZ):
Des éruptions vigoureuses de lave continuent à partir de fissures (fissures dans le sol) dans la zone du Rift Est-Est autour des zones Leilani Estates et Lanipuna Gardens de Lower Puna, au sud-est de Big Island.

A partir des observations faites lors des survols en hélicoptère, les fissures 13, 16, 18, 20, 22 sont toujours actives, de même que la fissure #8, qui fait tomber la lave jusqu'à des hauteurs de 200 + pi (~ 60m), créant ainsi des coulées de lave pahoehoe avançant à un rythme d'environ 20 mètres par heure (~ 36m par heure **) vers le nord sur Nohea Street, et les cheveux de Pelé (lave soufflée par le vent lorsqu'il éclate, créant des éclats vitreux ressemblant à des cheveux).

** Un rapport antérieur du HVO indiquait un taux d'avancement plus lent de 4 m par heure (13 pi par heure), mais c'était à un endroit différent où les coulées de lave traversaient la rue Pohoiki, comme rapporté hier. Le taux beaucoup plus rapide indiqué ci-dessus indiquerait encore plus de juvéniles («jeunes» ou «frais»), des lots de magma plus chauds entrant dans le système de plomberie de la zone du Rift Est-Est, qui est un panache mantellique sous Hawaï. .

Malheureusement, plus de résidents ont évacué immédiatement, cette fois de l'est de la rue Pomaikai. Ceux dont les maisons ont été inondées par la lave depuis le début des éruptions fissurées sont maintenant officiellement classés comme sans-abri, et séjournent temporairement dans des centres d'évacuation ou avec des amis ailleurs sur Big Island.

via Lynn Kawano (@LynnKawano)

Dans de «meilleures» nouvelles, les coulées de lave qui avaient atteint le Puna Geothermal Venture le week-end semblaient avoir stagné ... pour l'instant.

La vidéo ci-dessous montre ~ 54 heures de séquences de la webcam USGS Lower East Rift Zone accéléré. À partir de là, nous pouvons voir à quel point l'activité d'éruption de la fissure est variable.

via Ian Nesbitt (@palaeosurface)

Des flammes bleues sont également observées à partir de petites fissures dans le sol à proximité des coulées de lave. Volcanologue de recherche - Kayla Iacovino - que certains d'entre vous au Royaume-Uni et BeNeLux ont pu voir plus tôt cette année sur le programme «Expedition Volcano» de la BBC, explique:

via Kayla Iacovino (@kaylai)

Les équipes au sol de l'Observatoire du volcan hawaïen continuent de surveiller l'activité éruptive dans la zone LERZ, y compris la cartographie des coulées de lave, de prendre des mesures et de faire des observations avant de communiquer avec la police civile du comté d'Hawaii. Ils examinent également les fissures au sol le long de la route 130.

Kilauea zone de sommet:
L'USGS / HVO signale qu'il y a encore des éruptions intermittentes de cendres provenant de l'évent Overlook (et du nouveau sous-bassin) dans le cratère Halema'uma'u, dans la zone sommitale. Comme on peut le voir sur cette image prise par un de nos amis (un habitant de la région voisine du Volcan) sur le terrain de golf Volcano, les alizés se sont relâchés au cours des dernières heures 24, ce qui signifie que les gaz volcaniques et les cendres se dispersant vers le sud-ouest comme d'habitude, mais plutôt, s'accumulant dans le voisinage immédiat de la zone du sommet. Notre amie et son partenaire ont enfilé respectivement leur masque à gaz et leur masque facial, et sont restés la plupart du temps à l'intérieur, car ils disent que les conditions de vog ont été mauvaises.

via Christine Chun

via les volcans Mileka Lincoln (@MilekaLincoln) / USGS / HVO / USGS (@USGSVolcanoes)
prise de la webcam du sommet du Kilauea du HVO le 28e mai 2018

Le HVO a également signalé une augmentation de l'activité sismique causée par l'affaissement continu de la caldeira de Kilauea alors que le magma se retire dans la zone du rift est. Cette activité comprenait un tremblement de terre M4.1 détecté aux alentours de 5.39 pm heure locale hier (lundi). Mise à jour (12: 50 UST): il n'y a pas eu d'autres événements de ventilation de cendres dans la zone du sommet depuis quelques heures.

Risques volcaniques et risques pour la santé:
Pour les résidents du désert de Kau et de la région de Pahala du sud-ouest de Big Island (+ le village de Volcano?), Qui sont actuellement touchés par les cendres et le vog du sommet du Kilauea, une réunion communautaire sera organisée avec le personnel de HVO, l'Agence de Défense Civile du Comté de Hawaii, le Département de Santé d'Hawaï et d'autres demain (mercredi) à 5.30 après-midi au lycée de Kau. Des masques protecteurs contre l'inhalation de cendres volcaniques seront disponibles gratuitement pour ceux qui n'en possèdent pas encore.

Volcans et météorologie:
Si vous êtes intéressé par la météorologie (science de l'atmosphère et phénomènes météorologiques) ainsi que par les volcans, alors vous pouvez regarder de plus près ce post du compte Volcanoes de l'US Geological Survey.

Les nuages ​​de pyrocumulus sont une forme de champignon gonflé (bien que pas évident de l'image ci-dessus). Ils sont formés à partir d'un chauffage intense du sol, par exemple par les coulées de lave chaudes dans la région de la Basse Puna de Big Island ou des feux sauvages, provoquant de forts courants d'air qui transportent également la vapeur d'eau et les cendres volcaniques. L'humidité supplémentaire se refroidit ensuite et se condense à des altitudes plus élevées pour former ces nuages, qui peuvent également produire un éclair sec si les courants d'air sont suffisamment forts.

Brothers Volcano, Arc de Kermadec, Océan Pacifique Sud (Philippa)
Quand nous parlons de volcans, nous les considérons généralement comme des éléments de surface, mais ils existent aussi sous la mer. Brothers Volcano, par exemple, est ce qu'on appelle une caldeira sous-marine (sous-marine) (restes d'un volcan après que le toit d'une chambre de magma s'est effondré à la fin d'une éruption). A partir d'images capturées par des rovers sous-marins, nous savons que Brothers, qui est situé à environ 400 km au nord-est de White Island (Nouvelle Zélande), est le plus actif des volcans de l'Arc de Kermadec en termes d'activité hydrothermale . Des «cheminées noires», à peu près 8m, à partir du dépôt progressif de minéraux volcaniques. Grâce à ces gaz volcaniques chauds échapper et se lever à travers l'eau de l'océan. Les conditions attirent la faune marine.

Brothers volcan est actuellement en cours d'exploration par le navire de recherche JOIDES Resolution. Ils espèrent bientôt forer dans la roche afin de prélever des échantillons pour l'analyse afin de mieux comprendre le volcan, dont on pense qu'il est de composition dacitique.

Ci-dessous, une image de la bathymétrie, qui a probablement été créée en utilisant l'arpentage radar. L'image utilise un schéma de couleurs de la même manière qu'une carte utilise des lignes de contour pour différencier différentes profondeurs / hauteurs.

via la résolution JOIDES (@TheJR)

Si vous souhaitez en savoir plus, il semble qu'il y aura une diffusion navire-côtière aujourd'hui (mardi 29 mai) à 23: 19 (mais quel fuseau horaire?) Avec les scientifiques à bord:

Accueil

Mont Erebus, Antarctique (Philippa)
Une image très fraîche du mont Erebus, qui est le volcan le plus actif du monde, se trouve en Antarctique.

via Jonny Harrison (@JonnyHarrisonNZ)

29 mai 2018


Volcan Kilauea, Big Island, Hawaii, États-Unis (Philippa)
Alertes de la protection civile du comté d'Hawaii: http://www.hawaiicounty.gov/active-alerts
Tableau de bord HVO pour Kilauea: https://volcanoes.usgs.gov/observatories/hvo/activity_2018.html
Cartes d'écoulement de lave du HVO:
https://volcanoes.usgs.gov/volcanoes/kilauea/multimedia_maps.html
Foire aux questions - Santé et sécurité: https://www.facebook.com/notes/usgs-volcanoes/k%C4%ABlauea-eruption-faqs-health-and-safety/2028377117190839/
Foire aux questions - Volcans et dangers hawaïens:
https://volcanoes.usgs.gov/observatories/hvo/faqs.html
Services du parc national d'Hawaï:
https://www.nps.gov/havo/index.htm
Prévisions de Vog:
http://mkwc.ifa.hawaii.edu/vmap/hysplit/
Informations sur vog:
https://vog.ivhhn.org/
Informations sur les cendres volcaniques:
http://www.ivhhn.org/information#ash
Honolulu Civil Beat (webstream en direct):
https://www.youtube.com/watch?v=009L4FAxwG4&feature=youtu.be

Mise à jour vidéo de l'observatoire des volcans d'Hawaï (28 May 2018):

Zone du Lower East Rift (LERZ)
Plusieurs fissures (fissures dans le sol) restent actives dans le sud-est de Big Island, notamment:
* Fissure #13 - la source dominante des coulées de lave qui entrent dans l'océan
* Les fissures #7 et 8 - qui alimentent les coulées de lave qui ont maintenant avancé vers le nord-est sur l'usine Puna Geothermal Venture (PGV). Mise à jour (15.40 UST): Les coulées de lave provenant de la Fissure #8 sont actuellement ~ 50m en traversant la route de Pohoiki.

Il y avait (et reste?) Des craintes que le contact entre les coulées de lave et les puits de production puisse libérer du sulfure d'hydrogène de manière incontrôlée. Ce gaz particulier, qui dégage une puissante odeur d'œuf pourri, est toxique, corrosif et inflammable. Une déclaration de l'Agence de Défense Civile du Comté de Hawaii a déclaré que: "Les organismes du comté, de l'État et de la Confédération continuent de surveiller les niveaux de sulfure d'hydrogène, et aucun sulfure d'hydrogène n'a été détecté."

Selon ce reportage sur Hawaii News Now, PGV a éteint 10 de ses puits de production, c'est-à-dire leur a injecté de l'eau fraîche **, et a rempli le puits de production 11th d'argile bentonite pour tenter d'atténuer le danger.

http://www.hawaiinewsnow.com/story/38287296/lava-reaches-site-of-puna-geothermal-plant-no-gas-release-detected

** Pour moi, cela semble contre-intuitif pour une centrale géothermique, car normalement l'eau circule autour d'un système de puits dans des roches chauffées géothermiquement pour provoquer un échange de chaleur qui produit de la vapeur pour faire tourner les turbines et produire de l'électricité. Pour éteindre complètement un puits, il faudrait contrôler soigneusement cette injection d'eau froide pour éviter de flasher à la vapeur. L'utilisation de l'argile comme une alternative semble être un moyen plus logique d'atténuation des risques pour cette situation afin de fermer définitivement un puits de production.

via l'US Geological Survey / Hawaiian Volcano Observatory - la dernière carte des éruptions de fissures et des coulées de lave associées dans la zone du Lower East Rift autour de la région de Lower Puna de Big Island

via l'US Geological Survey / Hawaiian Volcano Observatory - les coulées de lave pahoehoe provenant de la Fissure #7 (voir la fontaine de lave en arrière-plan) avançant vers l'ouest sur l'avenue Leilani. La lave qui s'échappait de cette fissure atteignait des hauteurs d'environ 50-60 m (164-197 ft) le samedi soir / dimanche matin.

Pour une vidéo de la même fontaine de lave en arrière-plan, cliquez sur ce lien:

https://volcanoes.usgs.gov/vsc/movies/movie_173970.html

Les résidents de Leilani Estates ayant des propriétés sur Nohea Street et Luana Street entre Leilani Avenue et Kahukai, ainsi que sur Kupono Street entre Malama Street et Leilani Avenue ont dû évacuer immédiatement hier soir (dimanche) en raison de la nature rapide des coulées de lave (dans le images ci-dessus). Il a été rapporté qu'une personne était prise au piège à cause des flux qui coupaient leur route d'évacuation principale, mais ils ont été heureusement guidés d'une autre façon par quelqu'un utilisant une caméra montée sur un drone.

Ailleurs dans la région, des limites de vitesse de 25 mph ont été imposées par Hawaii County Civil Defence sur l'autoroute 130 entre Leilani Estates et Kamaili Road. Cela est dû au fait que les plaques d'acier sont placées sur les fissures de la route causées par l'activité éruptive continue dans la région.

Zone du sommet:
Il n'y a pas eu de colonnes de cendres importantes générées depuis hier (dimanche).
Les données radar acquises via le satellite Sentinel-1 de l'Agence spatiale européenne (ESA) à partir de deux passages supérieurs du volcan - 19th May à 6.30 pm et 25th May à 6.30 pm heure locale montrent deux changements majeurs survenus dans la zone du sommet cette période de temps: 1) une augmentation de la taille du cratère Overlook dans le cratère Halema'uma'u (maintenant ~ 90 acres / 0.36 carré km dans la zone) sur son côté ouest en raison de la poursuite de l'effondrement de la paroi du cratère 2) la formation d'un nouveau fosse d'éruption subsidiaire dans le cratère Halema'uma'u. Le HVO prévoit d'autres agrandissements en raison de l'affaissement continu de la caldeira de Kilauea, car le magma se déverse plus bas dans la zone du Rift est-inférieur, sans parler des chutes de roches et des petites explosions.

via le satellite Sentinel-1 de l'ESA / US Geological Survey / Hawaiian Volcano Observatory

Image de l'éruption du sommet formant un panache de cendres le 25e mai vers 6 pm heure locale. Des chutes de cendres volcaniques ont été soufflées par les alizés au sud-ouest de Big Island, notamment au-dessus du désert de Kau et de Pahala.
Via Pamela Mizumo / Défense civile du comté d'Hawaii (@CivilDefenseHI)

Steamboat Geyser, parc national de Yellowstone, Wyoming, États-Unis (Philippa)
Les volcans de l'US Geological Survey (USGS) ont confirmé que Steamboat Geyser, l'un des plus gros geysers du monde, a explosé hier vers 7.33 (heure locale). C'est l'éruption 7th du geyser détecté depuis 15th March, ce qui est sans précédent pour un geyser de cette taille.

via la page Facebook Dave Warnock / Geyser Gazers

Les geysers nécessitent un équilibre délicat entre un approvisionnement en eau, un apport de chaleur et un système de plomberie souterrain particulier qui permet à l'eau de rester piégée et surchauffée, c'est-à-dire chauffée au-dessus de sa température d'ébullition. que 100 degrés Celcius en raison de l'altitude de son emplacement. Dans son état de surchauffe, l'eau reste sous forme liquide en raison de la pression d'être souterraine .... jusqu'à ce que ... le système d'eau soit complètement rechargé, déborde à la surface dans une partie pré-éruptive du cycle connue sous le nom de pré - jouez, relâchant la pression dans le système et faisant clignoter l'eau surchauffée sous le sol pour la faire bouillir et entrer en éruption. Pour que le vapeur Steamboat Geyser ait fait éruption autant de fois en si peu de temps signifie à la fois qu'il y a une grande source d'eau qui a rechargé le système, probablement de la neige fondante à Yellowstone, ainsi qu'une grande quantité de chaleur.

via la page Facebook de Mark Sodja / Geyser Gazers; l'image du haut montre la phase de pré-jeu; l'image inférieure montre le moment où cela passe du pré-jeu à l'éruption de Steamboat Geyser

Sabancaya, Pérou (Philippa)
Ici, à Earthquake-Report.com, nous aimons obtenir des images de terrain de nos amis volcanologues. Celui du dessous du volcan Sabancaya, qui éclate tous les jours, a été pris par Colin Rowell. Comme vous, il est acousticien du volcan, détectant des éruptions sur de grandes distances de leurs émissions sonores, dont la plupart sont à des fréquences inférieures au niveau d'audition humaine. Afin de mieux comprendre les émissions sonores, idéalement, nous voulons également capturer les visuels des éruptions simultanément, donc dans cette image, nous voyons Colin en utilisant une caméra d'imagerie thermique.

via Colin Rowell / Instagram
https://www.instagram.com/p/BjTfW_YnFl3/?igref=ogexp&utm_source=fb_www_attr

28 mai 2018


Kilauea, Big Island, Hawaï, États-Unis (Armand)
Jusqu'à présent, les maisons 82 ont été avalées par les courants d'air violemment éruptifs. Vidéo de May 25 de Mick Kalber

May 25, 2018 Pelé prend 82 Homes FB A partir de Mick Kalber on Vimeo.

Kilauea, Big Island, Hawaï, États-Unis (Armand)
Message de Kīlauea Sam, 26 Mai 2018 02: 16: 43 HST: L'équipe de tournage rapporte des coulées de laves rapides et fluides des Fissures 6 et 13, ainsi qu'une activité robuste des Fissures 22, 19 et 21 / 7.

Pourquoi l'entrée dans l'océan est-elle dangereuse?
Comme décrit dans notre article de juillet 28, 2016, Volcano Watch (http://hvo.wr.usgs.gov/volcanowatch/view.php?id=343), le delta de lave comprenant des terres nouvellement formées à une entrée de l'océan est extrêmement instable. Les effondrements de delta se produisent sans avertissement, envoyant parfois des dizaines d'hectares du delta plongeant dans la mer. Lorsque cela se produit, il peut déclencher des explosions qui lancent des roches sur des centaines de mètres, à la fois vers l'intérieur des terres et vers la mer, et envoient d'énormes vagues d'eau bouillante sur la côte. Les tubes de lave près de la surface, situés à l'intérieur de l'entrée côtière, aggravent le danger. Ces tubes transportent la lave fondue de l'évent à l'océan. La surface du sol au-dessus d'eux peut être structurellement faible dans les taches, ce qui rend dangereux de marcher dessus et provoque des fuites de gaz nocifs au dioxyde de soufre. De plus, la lave fondue s'écoulant dans l'eau de mer crée une brume d'acide chlorhydrique (voir «Qu'est-ce que le lazy?» Ci-dessous).
Pour en savoir plus sur les dangers d'entrée dans l'océan, voir https://volcanoes.usgs.gov/observatories/hvo/hawaii_ocean_entry.html
(Kīlauea dangers d'entrée dans l'océan: Le panache n'est pas votre ami) https://volcanoes.usgs.gov/observatories/hvo/hvo_volcano_watch.html?vwid=455
(La mort se produit: Respectez les risques d'entrée sur les côtes et restez en vie) https://volcanoes.usgs.gov/observatories/hvo/hvo_volcano_watch.html?vwid=41

"Laze" résultant de la lave bouillante de l'eau de mer à l'entrée de l'océan; photo d'un survol d'un hélicoptère en mai 22, 2018

Qu'est-ce que "lazy"?
Lorsque la lave fondue s'écoule dans l'océan, elle réagit vigoureusement avec l'eau de mer pour créer un autre type de panache de gaz qui se traduit par des conditions brumeuses et nocives sous le vent d'une entrée océanique. Désigné comme un panache de «lazy» (pour un mélange des mots «lava» et «brume»), il se forme à travers une série de réactions chimiques pendant que la lave chaude bout l'eau de mer à la sécheresse. Le panache est un mélange irritant de gaz acide chlorhydrique (HCl), de vapeur et de minuscules particules de verre volcanique. Ce mélange gazeux chaud et corrosif a causé la mort de deux personnes immédiatement adjacentes au point d'entrée côtier de 2000, lorsque l'eau de mer s'est écoulée sur des coulées de lave récentes et actives. Les visiteurs devraient éviter ce panache au point d'entrée et sous le vent, car même les bords vaporeux peuvent causer une irritation de la peau et des yeux et des difficultés respiratoires. Les pluies acides provenant du panache ont un pH compris entre 1.5 et 3.5 et ont les propriétés corrosives de l'acide dilué de la batterie.
Le panache d'entrée de l'océan est soufflé dans diverses directions par le vent. Le flux d'air de Downslope de la nuit à tôt le matin souffle typiquement le panache de labyrinthe au large et au large. Toutefois, entre le milieu de la matinée et la fin de l'après-midi, les vents commerciaux soufflent le panache le long de la côte et à l'intérieur des terres, entraînant une mauvaise qualité de l'air localement. Cependant, il est important de noter que le laze est un danger local et n'affectera pas les autres îles.
Il convient également de noter que le laze se produit chaque fois que la lave se déverse dans l'océan, y compris pendant l'éruption de Pu'u O'o à vie longue à l'entrée de l'océan Kamokuna (https://volcanoes.usgs.gov/volcanoes/kilauea/geo_hist_1983.html). En d'autres termes, c'est un danger familier des éruptions de Kilauea.
Combien de nouvelles terres ont été construites par l'entrée de l'océan?
Nous n'avons pas encore d'estimations, mais nous pouvons regarder les éruptions passées pour avoir une idée de combien pourrait être ajouté à l'île par la lave qui coule dans l'océan. le 1960 Kapoho fissure éruption formé environ 2 km carrés (0.75 carré mi) de nouvelles terres.

Un homme blessé par une bombe de lave raconte son expérience terrifiante
Que ce soit une leçon pour ceux qui veulent toujours se rapprocher des évents éruptifs.

26 mai, 2018


Kilauea, Big Island, Hawaï, États-Unis (Armand)
Volcan Kīlauea Zone du Rift Est-Est
L'éruption de lave continue dans la région de Leilani Estates et Lanipuna Gardens.
Fissure 22 continue à faire éruption de la lave qui coule vers le sud-est jusqu'à la côte et l'entrée de l'océan de lave. Les fontaines aux fissures 6 et 13 alimentent la lave en un canal qui a atteint la côte hier en formant une deuxième entrée océanique.
Les fissures 7 et 21 alimentent un étang de lave perché et un courant de pāhoehoe qui a progressé vers l'est et qui couvre la majeure partie de la zone délimitée par le boulevard Leilani, la rue Mohala et la ligne de fissure. Fissure 17 continue de faibles projections, tandis que Fissures 19 et 23 ne sont plus actifs.
Les équipes de terrain du HVO sont sur place pour suivre les fontaines, les coulées de lave et les éclaboussures provenant de multiples fissures lorsque les conditions le permettent et pour communiquer des informations à la Défense civile du comté d'Hawaii.
Les émissions de gaz volcaniques restent très élevées à cause des éruptions de fissures.
Magma continue d'être fourni à la zone inférieure du Rift Est. Les tremblements de terre se poursuivent, mais les séismes ne se sont pas déplacés plus loin ces derniers jours et le nombre de séismes localisés reste faible.
Sommet du volcan Kīlauea
Une explosion a été détectée au sommet du cratère Overlook juste après 6: 00 pm qui a produit un nuage de cendres qui s'est élevé à 10,000 pieds au-dessus du niveau de la mer et a transporté légèrement plus de cendres que les explosions les plus récentes. Le radar du service météorologique national Nexrad a suivi le nuage pour les minutes 15-20. Des alizés modérés soufflaient vers le sud-ouest et de légères chutes de cendres se sont probablement produites dans les zones sous le vent.
Les tremblements de terre dans la zone du sommet se poursuivent à un rythme modéré, tout comme la déflation de la région du sommet. Les tremblements de terre et les explosions de cendres se produisent à mesure que la zone du sommet diminue et s'ajuste au retrait du magma du sommet.
Des explosifs supplémentaires pouvant produire des quantités mineures de cendres vent arrière sont possibles à tout moment. Les émissions de gaz volcaniques au sommet restent élevées.
Pour les prévisions d'où les cendres tomberaient si une telle explosion se produit, s'il vous plaît consulter la sortie du modèle Ash3D ici: https://volcanoes.usgs.gov/observatories/hvo/activity_2018.html
Des informations sur les risques de cendres et sur la façon de se préparer à la chute de cendres peuvent être trouvées ici: http://www.ivhhn.org/information#ash

25 mai 2018


Rapport d'activité volcanique hebdomadaire: 16 - 22 mai, 2018 (Armand)
Via Smithsonian Institution - Programme mondial sur le volcanisme / Programme des risques volcaniques de la US Geological Survey

Kilauea | îles hawaïennes (USA)
Sur 16, mai, le HVO a signalé une déflation continue au sommet de Kilauea, où le lac de lave a continué de se retirer dans le cratère Overlook; Dans l'après-midi, le plancher de la caldeira avait perdu près de 1 m depuis le début du drainage du lac. La chute du sol a accentué les failles autour de la caldeira, provoquant des tremblements de terre aussi forts à M 4.4. Le personnel du HVO et du parc national a signalé de fréquents secousses au sol et des dommages aux routes et aux bâtiments. Des explosions phréatiques avaient éjecté des blocs jusqu'à 60 cm de diamètre qui ont été trouvés dans le parking à quelques centaines de mètres du cratère Halema'uma'u. La hauteur des panaches de cendres variait, mais elle ne dépassait généralement pas 1.2 km et dérivait N. La lave continuait d'émerger de plusieurs évents à l'extrémité nord-est du système de fissures actives dans la zone du rift est-inférieur (LERZ). La lave de la fissure 17 a avancé environ 90 m. Des éclats faibles provenaient de la fissure 18 et la fissure 20 était de nouveau active.
Vers 0415 sur 17 Un dégagement explosif (ou une série d'explosions) survenu à Overlook Crater a généré un panache de cendres qui, selon le VAAC de Washington, a atteint jusqu'à 9.1 km (30,000 ft) et dérive au NE. Le frêne est tombé dans les zones vent arrière, y compris dans le Volcano Golf Course et Volcano Village. Les émissions subséquentes de gaz, de vapeur et de cendres se sont élevées à 3.7 km (12,000 ft) et ont dérivé vers le sud-ouest. Fissure 17 activement éclaboussé, bien que sa coulée de lave avait presque calé. Les fissures 18, 19 et 20 sont réactivées et une nouvelle fissure (21) est ouverte entre les fissures 7 et 3. Une dépression de 50-100-m-wide avec des fissures formées parallèlement aux fissures entre l'autoroute 130 et les jardins de Lanipuna, dans lesquels la lave de pahoehoe a coulé des fissures 20 et 21. Fissure 22 ouverte juste en aval de la fissure 19.
Sur 18, un puissant panache de gaz et de vapeur a émergé de Overlook Crater, ponctué par plusieurs émissions mineures de cendres. À 2358, une explosion de courte durée a généré un panache de cendres qui s'est élevé jusqu'à 3 km (10,000 ft) et a dérivé vers le sud-ouest. Les éclaboussures se sont poursuivies à partir des fissures 15, 17, 18, 20, 21 et 22, des coulées de lave de pahoehoe ayant éclaté des fissures 17, 18 et 20. De grandes fontaines à la fissure 17 ont éjecté des éclats de projections 100 m haut. La lave s'écoule de la fissure 18 qui a parcouru près de 1 km SE, et un écoulement de la fissure 15 a traversé la route de Pohoiki. Une coulée de lave se déplaçant rapidement (275-365 m par heure) a émergé de la fissure 20 et a traversé SE, à travers la route de Pohoiki. Les émissions de gaz sont restées élevées dans les zones situées sous le vent du système de fissures; la qualité de l'air était médiocre à cause des émissions de gaz ainsi que de la fumée provenant de la combustion de la végétation. Les sites de tremblements de terre n'avaient pas bougé plus loin dans les derniers jours.
Les petites émissions de cendres du cratère Overlook se sont produites par intermittence sur 19 mai. L'éruption de la lave et la fissuration du sol dans la zone de la subdivision Leilani Estates se sont poursuivies. Fissure 17 était faiblement actif après avoir fait sa première piqûre plus tôt dans la journée. Les fissures 16-20 ont fusionné en une ligne continue d'éclaboussures et de fontaines; les flux de cette fissure 20 ont coulé 275 m / heure S. Deux des écoulements ont rejoint moins de 1.6 km depuis l'océan et ont continué à s'écouler entre les routes Pohoiki et Opihikao.
Au cours de 19-20 mai, il y avait deux éruptions explosives de Overlook Crater, et plusieurs petites émissions de cendres. Les coulées de lave ont atteint l'océan pendant la nuit (tard le 19 mai) le long de la côte SE Puna. Sur 20, les éclaboussures de mai ont été éjectées des fissures 6 et 17, et la fissure 20 a produit des coulées de lave significatives. Une fissure au sol s'est ouverte sous le canal de lave E, détournant la lave dans les vides souterrains. Les émissions de gaz ont triplé à la suite des éruptions volumineuses de la fissure 20. Les photos prises dans l'après-midi ont montré deux entrées océaniques le long d'environ 1 km de côte.
Une petite explosion à Overlook Crater à 0055 sur 21 May a produit un panache de cendres qui s'est élevé autour de 2.1 km (7,000 ft) asl et a dérivé SW. Plusieurs petites émissions tout au long de la journée ont éjecté des cendres abondantes. Des panaches robustes de vapeur et de gaz ont également émergé du cratère. Des fontaines de lave provenant de la fissure 22 alimentaient une coulée de lave canalisée qui pénétrait dans l'océan N du parc d'État MacKenzie. Des éclaboussures se sont produites aux fissures 6, 17 et 19. Les petites émissions de cendres de Overlook Crater ont continué sur 22 mai. La lave continuait d'entrer dans l'océan, mais l'après-midi, une seule entrée était active. La majeure partie de l'activité LERZ s'est déplacée vers la partie médiane du système de fissure. Le code couleur de l'aviation est resté au rouge et le niveau d'alerte du volcan est resté à l'avertissement.

Langila | Nouvelle-Bretagne (Papouasie-Nouvelle-Guinée)
Sur la base d'analyses d'images satellitaires et de données de modèles, le VAAC de Darwin a signalé que pendant 17-18 et 21-22, les panaches de cendres de Langila atteignaient des altitudes 2.1-2.4 km (7,000-8,000 ft) et dérivent WSW, W et WNW.

Merapi | centre de Java (Indonésie)
PVMBG a signalé qu'une éruption phréatique à Merapi a commencé à 0125 sur 21 mai et a duré 19 minutes, générant un panache de cendres qui a augmenté 700 m au-dessus du cratère et dérivé W. Une éruption phréatique de six minutes a commencé à 0938 et a produit une cendre panache qui a augmenté 1.2 km au-dessus du cratère. Les chutes de cendres des deux événements ont été signalées dans les zones 15 km vent arrière. Un troisième événement, détecté à 1750, a duré trois minutes et a produit un panache de hauteur inconnue. Après les événements, un séisme volcano-tectonique et un tremblement de terre ont été enregistrés. La sismicité ainsi que les événements phréatiques accrus ont poussé PVMBG à élever le niveau d'alerte à 2 (sur une échelle de 1-4).

Piton de la Fournaise | La Réunion (France)
L'OVPF a rapporté que l'éruption au Piton de la Fournaise qui a débuté le 27 en avril à partir des fissures du Rivals Crater s'est poursuivie à travers 22 May. La lave en écoulement était principalement confinée dans des tubes, bien que les éclaboussures aient été éjectées 20-30 m au-dessus de l'évent le plus élevé (et le plus actif) des trois. La lave était faiblement éjectée de l'évent le plus bas. Les concentrations de CO2 au sommet étaient élevées. L'inflation a continué d'être détectée. Les niveaux de tremblements ont augmenté autour de 15 mai, mais ont ensuite commencé à diminuer progressivement sur 18 mai. Les observateurs ont noté une diminution significative de l'activité sur 19 May à l'évent le plus élevé, et par 22 May était calme; le cône principal a continué à éclabousser.

Vidéo drone du 28 d'avril, éruption de fissure

24 mai 2018


Kilauea, Big Island, Hawaï, États-Unis (Philippa)
Alertes de la protection civile du comté d'Hawaii: http://www.hawaiicounty.gov/active-alerts
Tableau de bord HVO pour Kilauea: https://volcanoes.usgs.gov/observatories/hvo/activity_2018.html
Foire aux questions - Santé et sécurité:
https://www.facebook.com/notes/usgs-volcanoes/k%C4%ABlauea-eruption-faqs-health-and-safety/2028377117190839/
Foire aux questions - Volcans et dangers hawaïens: https://volcanoes.usgs.gov/observatories/hvo/faqs.html
Services du parc national d'Hawaii: https://www.nps.gov/havo/index.htm
Prévisions de Vog: http://mkwc.ifa.hawaii.edu/vmap/hysplit/
Informations sur vog: https://vog.ivhhn.org/
Honolulu Civil Beat (webstream en direct): https://www.youtube.com/watch?v=009L4FAxwG4&feature=youtu.be

Au cours des dernières années 24, il y a eu beaucoup d'ajouts au site Web USGS (US Geological Survey) / Hawaiian Volcano Observatory (HVO) et à la page Facebook USGS Volcanoes, incluant le tableau de bord HVO pour Kilauea, qui donne un aperçu de TOUS les liens utiles. questions fréquemment posées sur les volcans et les dangers hawaïens, et questions fréquemment posées sur la santé et la sécurité (voir les liens ci-dessus).

Voici le dernier reportage vidéo du HVO avec la volcanologue Wendy Stovall:

Dans la zone du rift oriental inférieur (ZRE), une nouvelle fissure (fissure dans la lave en éruption) - #24 - a été confirmée entre les rues Kaupili et Mohala, c'est-à-dire près de la fissure #23. Les éclats de lave se poursuivent à partir des fissures #5, 6 et 19, et de faibles éclaboussures à la fissure #17. Les éclaboussures de lave et les écoulements de la fissure #22 continuent d'entrer dans l'océan, juste au nord du parc d'État MacKenzie, mais se déplacent maintenant un peu plus vers l'ouest. La Défense Civile des Comtés du HVO et d'Hawaï déconseille de s'aventurer près de cette entrée océanique, ni par bateau ni par terre, en plus du laze (vapeur d'acide chlorhydrique produite par la réaction chimique entre lave chaude et eau de mer salée), les dangers comprennent les explosions littorales de balistique (roches volantes) et les effondrements de bancs de lave.

Au sommet, de nombreuses petites éruptions de cendres se sont produites au cours des dernières heures 24. Dans chaque cas, les cendres ont été éjectées à des altitudes inférieures à 10,000 pi / 3 km au-dessus du niveau de la mer. Les zones de Pahala et du village de Volcano, c'est-à-dire à proximité du sommet de Kilauea, sont celles qui sont actuellement les plus touchées par la chute des cendres légères. Les sites web des Volcans HVO / USGS ci-dessus fournissent des conseils et permettent à certains scientifiques de recueillir des échantillons de cendres, qui peuvent ensuite être analysés pour le contenu chimique et la forme des cendres afin de fournir des informations supplémentaires sur la dynamique des éruptions. surface dans le cratère Overlook dans le cratère Halema'uma'u.

23 mai 2018


Kilauea, Big Island, Hawaï, États-Unis (Armand)

Kīlauea Eruption FAQs: Questions Générales 
Nous avons reçu beaucoup de questions sur l'éruption en cours dans la zone du Rift Est et le sommet du volcan Kīlauea à Hawaï. L'Observatoire des Volcans d'Hawaï (HVO) a rassemblé une collection des questions les plus fréquemment posées pour que vous puissiez vérifier que l'éruption continue. Les mises à jour d'état les plus récentes sont toujours affichées sur https://volcanoes.usgs.gov/volcanoes/kilauea/status.html

* NOTE: Ces FAQ seront mises à jour au fur et à mesure de l'éruption.
Pour en savoir plus sur l'histoire du volcan Kīlauea et ses éruptions, visitez sa page sur le HVO https://volcanoes.usgs.gov/volcanoes/kilauea/ ou lisez cette publication sur les éruptions de volcans hawaïens: https://pubs.usgs.gov/gip/117/. La FAQ générale du HVO peut être consultée sur https://volcanoes.usgs.gov/observatories/hvo/faqs.html
Où puis-je trouver des informations sur l'éruption en cours?
Savions-nous que cette éruption allait se produire?
Le HVO a publié des avis d'activité volcanique le 10 avril sur 17 et May 1 sur la possibilité d'une éruption de la Rift Zone Est. L'une des façons dont les scientifiques peuvent déterminer si une éruption est probable est de regarder l'activité sismique sur un volcan. Le magma doit briser la roche pour se déplacer dans la croûte terrestre ou profiter des fissures existantes. La roche brisée ou changeante crée des tremblements de terre qui peuvent être suivis dans le temps et dans l'espace, et les scientifiques du HVO ont été capables de suivre le mouvement des magmas par des tremblements de terre. https://www.youtube.com/watch?v=TAGzGQI0cvA&feature=youtu.be
Est-ce le début d'un nouvel épisode éruptif?
L'éruption du LERZ est l'épisode 62 dans l'éruption en cours de Kilauea East Rift Zone, qui a débuté dans 1983.
Que se passe-t-il avec le magma dans le système de plomberie de Kilauea en ce moment?
Magma s'est drainé du lac de lave de sommet et du réservoir de stockage sous la surface, et il coule sous terre dans la zone du Rift Est vers le site d'éruption de Leilani Estates. Ce n'est pas la première fois qu'un tel patron a été observé. Au cours des éruptions 1955 et 1960, qui ont également eu lieu à Puna, une importante déflation au sommet a été associée aux éruptions, indiquant que le magma se vidait des chambres magmatiques sommitales pour alimenter les éruptions inférieures de la Zone du Rift Est. En réalité, dans 1960, l'échantillonnage de lave au fil du temps a révélé que la composition de la lave changeait pour refléter le magma au sommet après 13 jours d'éruption - il a fallu tellement de temps pour que le magma traverse la zone du Rift Est du sommet au site d'éruption Puna!
L'analogie la plus proche de la situation actuelle est 1924, quand il y avait aussi un lac de lave au sommet. Le magma a pénétré sous la Puna mais n'a pas fait éruption (bien qu'il y ait eu des craquelures massives), et le lac de lave sommital s'est drainé lorsque le magma a coulé du sommet pour alimenter l'intrusion. Le système de plomberie magma de Kilauea est relié hydrauliquement, tout comme la plomberie dans une maison, ce qui se passe dans une partie du système affecte toutes les autres parties du système.
Est-il sécuritaire de visiter l'île?
Oui. Le parc national des Volcans d'Hawaï est fermé jusqu'à nouvel ordre et les zones de la Rift Zone sont fermées à tous sauf aux résidents et aux intervenants d'urgence, mais il est sûr de visiter le reste de l'île. Mais, s'il vous plaît, ne tentez pas de voir la lave. L'éruption est toujours extrêmement dynamique et dangereuse, et les intervenants doivent se concentrer sur la protection des résidents et ne pas traiter avec les touristes.
Le Mauna Loa va-t-il éclater? Cette éruption pourrait-elle déclencher une éruption de Mauna Loa?
Il y a certaines indications que les systèmes de plomberie Mauna Loa et Kilauea réagissent à l'activité de chacun, mais cela tend à être un effet inverse (quand l'un est particulièrement actif, l'autre est silencieux). Mauna Loa connaît actuellement des niveaux normaux d'activité sismique et fait l'objet d'une surveillance étroite au cas où quelque chose d'inhabituel se produirait.
Quel est le risque d'un glissement de terrain important depuis le flanc sud?
Il y a eu de grands effondrements de volcans hawaïens dans le passé (voir l'article https://volcanoes.usgs.gov/observatories/hvo/hvo_volcano_watch.html?vwid=212 pour plus d'informations). Mais un effondrement est maintenant très improbable. Le flanc sud s'est déplacé vers la mer pendant des milliers d'années, et il y a une histoire de grands tremblements de terre sur le flanc sud - beaucoup plus grand que l'événement de vendredi (il y avait un M7.7 dans 1975 et un M8 dans 1868). Il y a aussi un mouvement régulier du flanc sud vers la mer à des taux de 6-8 cm / an qui se produisent tout le temps. Le «séisme» du séisme M6.9 a été provoqué par la pression dans la zone du rift est en raison de l'intrusion de magma. Et nous avons vu de forts tremblements de terre (généralement M5) après des intrusions similaires, quoique plus petites, dans un passé récent (comme dans 2007 et 2011).
Pourquoi les gens vivent-ils / construisent-ils dans des zones de risque de coulées de lave à Hawaï?
Le volcan Kilauea (y compris la zone du Rift Est) est recouvert de 90% de jeunes flux (voir https://volcanoes.usgs.gov/volcanoes/kilauea/geo_hist_summary.html), et beaucoup de ces zones ont été occupées depuis longtemps. Nous pouvons faire peu pour réduire ou éliminer les dangers volcaniques qui ont toujours existé sur la Grande Île, mais nous pouvons réduire considérablement les risques pour la vie et les biens que posent ces dangers. Nos meilleurs outils pour réduire les risques sont l'aménagement du territoire, qui limite le développement dans les zones à haut risque, et l'éducation, qui donne aux gens une base rationnelle pour décider où construire une maison, développer une propriété commerciale ou localiser un établissement public.
Pouvons-nous construire des murs pour détourner la lave?
Le détournement des coulées de lave est une question juridique, politique, économique, technique et culturelle complexe qui doit être décidée par les autorités locales et / ou gouvernementales. Le détournement de lave n'est possible que lorsque le terrain est favorable, qu'il y a des terrains de moindre valeur vers lesquels les débits peuvent être dirigés et quand il y a suffisamment de temps pour planifier et effectuer les opérations avec soin.
Des tentatives ont été faites pour détourner les coulées de lave hawaïennes dans le passé. Le détournement de lave a été tenté plusieurs fois à Hawaï (opérations de bombardement de 1935 et 1942, construction de barrières dans 1955 et 1960), mais aucune de ces tentatives n'a été bien planifiée et toutes ont échoué. Des efforts locaux ont été faits pour créer des bermes au bulldozer afin de détourner les coulées de lave de la ville de Pahoa dans 2014, mais les débits ont stagné avant d'atteindre les barrières. Pour en savoir plus sur l'histoire du détournement de coulée de lave à Hawai`i, consultez cet article: https://volcanoes.usgs.gov/observatories/hvo/hvo_volcano_watch.html?vwid=587
Pourquoi n'y a-t-il pas de vidéo en streaming de l'éruption?
Hawai'i n'a pas les mêmes capacités internet que le continent. La bande passante est souvent limitée et le HVO doit privilégier les instruments de surveillance avant les caméras. De plus, les conditions au sommet et dans la zone du Rift sont dynamiques et dangereuses, et il n'est pas toujours sûr pour nos scientifiques d'établir des postes d'observation stationnaires. La sécurité des résidents et de nos scientifiques dépend de ces instruments de surveillance et constitue notre première priorité.
Vous pouvez voir les flux de webcams statiques sur cette page: https://volcanoes.usgs.gov/volcanoes/kilauea/multimedia_webcams.html et suivez les reportages locaux pour la diffusion de vidéos (https://www.facebook.com/civilbeat).
Comment puis-je me porter volontaire pour aider l'USGS?
À l'heure actuelle, les scientifiques de l'USGS sont extrêmement occupés et ne peuvent accepter de nouveaux bénévoles. À des heures plus calmes, vous pouvez postuler pour faire du bénévolat à https://volcanoes.usgs.gov/observatories/hvo/hvo_volunteer.html

Fissure et carte de débit
Voici la carte de fissure et d'écoulement, à partir de mai 21, à 8: 00 AM HST. Les zones ombragées en rouge montrent des coulées de lave et des sites d'entrée active dans l'océan.
Des cartes sont disponibles sur la page Web de l'USGS-Hawaiian Volcano Observatory à l'adresse suivante:
https://volcanoes.usgs.gov/vol…/kilauea/multimedia_maps.html

Sradar radar atellite montre l'agrandissement de l'évent éruptif Halema'uma'u
Ce GIF animé montre une séquence d'images d'amplitude radar acquises par leAgence spatiale italienne #CosmoSkyMedsystème par satellite. La série montre les changements dans la zone de la caldeira#Kīlauea#Volcanqui s'est produit au cours de mai 5 à 6: 12 suis HST, mai 17 à 6: 12 suis HST et May 21 à 6: 12 suis HST. le#satellitetransmet un#radarsignal à la surface et mesure la force de la réflexion, avec bright zones indiquant une forte réflexion et les zones sombres une réflexion faible. Les fortes réflexions indiquent des surfaces rugueuses ou des pentes qui pointent vers le radar, alors que les réflexions faibles proviennent de surfaces lisses ou de pentes inclinées loin du radar.
L'image de 5 de mai a été acquise avant que de petites explosions se produisent du sommet. Les images 17 et 21 de mai montrent des changements dans la zone du sommet après l'apparition de petites explosions et de l'émission de cendres. Les changements majeurs au fil du temps comprennent: (1) un assombrissement du terrain au sud du cratère Halema'uma'u, qui reflète l'accumulation de cendres; (2) agrandissement de l'évent éruptif au sommet du cratère Halema'uma'u; et (3) le développement d'une petite zone perturbée sur la bordure est de Halema'uma'u qui pourrait refléter l'effondrement d'une partie de la jante vers la fosse d'effondrement en croissance sur le fond du cratère.

Kilauea, Big Island, Hawaï, États-Unis (Philippa)
Alertes de la protection civile du comté d'Hawaii: http://www.hawaiicounty.gov/active-alerts
Mise à jour quotidienne de l'Observatoire du volcan d'Hawaï: https://volcanoes.usgs.gov/volcanoes/kilauea/status.html
Services du parc national d'Hawaii: https://www.nps.gov/havo/index.htm

Prévisions de Vog: http://mkwc.ifa.hawaii.edu/vmap/hysplit/
Informations sur vog: https://vog.ivhhn.org/
Honolulu Civil Beat (webstream en direct): https://www.youtube.com/watch?v=009L4FAxwG4&feature=youtu.be

Voir le lien ci-dessous pour la dernière mise à jour vidéo (21st May) du US Geological Survey (USGS) / Hawaiian Volcano Observatory (HVO) sur l'activité éruptive en cours au sommet du volcan Kilauea et dans la zone est du Rift (ERZ ) dans la région de Lower Puna, au sud-est de Big Island.

via les volcans UGSS (@USGSVolcanoes)

Dans la zone du Lower East Rift, Fissure 22 (fissure dans le sol qui éclate et éclabousse la lave) alimente les chenaux de coulées de lave qui se sont ensuite fusionnés pour former deux entrées océaniques juste au nord du parc d'État MacKenzie. Comme expliqué précédemment, la réaction chimique entre la lave chaude et l'eau de mer froide et salée crée un laze, qui est la vapeur d'acide chlorhydrique. Aussi impressionnant que cela puisse paraître, vous ne voulez vraiment pas vous en approcher, car il pique les yeux et le nez plus que le wasabi, la moutarde et les oignons hachés, et peut endommager le système respiratoire. Le service de la Garde côtière continue de restreindre l'accès des bateaux à cette zone en ce moment.

Les émissions de gaz volcaniques, en particulier le dioxyde de soufre (SO2), restent également élevées dans cette zone de Big Island, provoquant un autre phénomène connu sous le nom de vog. Cela ressemble à du brouillard, mais est causé par le manque de dissipation des gaz volcaniques dans l'air. et peut produire des conditions de pluie acide.

Les équipes de terrain du HVO continuent de travailler sans relâche dans cette zone en prélevant des échantillons de coulées de lave pour analyse en laboratoire, en cartographiant l'étendue des coulées de lave au fur et à mesure de leur développement et en effectuant des observations visuelles. Ils travaillent en étroite collaboration avec les autorités. La police civile du comté d'Hawaii demande aux communautés locales de rester vigilantes au cas où une évacuation rapide des zones serait nécessaire.

Incidemment, il y avait un message intéressant et bien articulé sur les médias sociaux plus tôt aujourd'hui d'un résident local rappelant aux autres résidents, y compris ceux qui ont perdu leurs maisons, de la perspective hawaïenne: que certains voient comme destruction des éruptions fissurées, les Hawaïens percevoir comme une création de (la déesse du feu) Pele alors qu'elle continue à construire son 'aina' (maison) autour de Kilauea. L'affiche des médias sociaux a également rappelé aux résidents que les risques volcaniques ne devraient pas surprendre - ils sont mentionnés dans les contrats hypothécaires des gens - que les gens devraient s'entraider en tant que communauté, et tenir compte des avertissements de ceux qui surveillent la situation pour rester sûr.

22 mai 2018


Kilauea, Big Island, Hawaï, États-Unis (Armand)
Les fontaines de lave descendent vers le bas et ont maintenant atteint l'océan avec une vapeur féroce
Vidéo avec la permission de Mick Kalber et Paradise Helicopters

May 20, 2018 Lava entre dans l'océan A partir de Mick Kalber on Vimeo.

Kilauea, Big Island, Hawaï, États-Unis (Philippa)
Alertes de la protection civile du comté d'Hawaii: http://www.hawaiicounty.gov/active-alerts
Mise à jour quotidienne de l'Observatoire du volcan d'Hawaï: https://volcanoes.usgs.gov/volcanoes/kilauea/status.html
Services du parc national d'Hawaii: https://www.nps.gov/havo/index.htm

Les résidents locaux de la région de Lower Puna de Big Island, Hawaii, sont invités à évacuer immédiatement lorsqu'on leur demande de le faire. Le dernier ordre d'évacuation a été donné aux résidents de Kamaili Road en raison de feux de brousse. L'autoroute 137 est fermée entre les routes Kamaili et Pohoiki. Les autoroutes 132 et 130 sont ouvertes aux résidents seulement (l'identification doit être montrée) et pendant la journée seulement pour vérifier les propriétés. Il y aura une réunion communautaire pour les résidents locaux demain (mardi XNUM et mai) pour d'autres questions et mises à jour. (source: Alertes de la Défense Civile du Comté de Hawaii)

En ce moment, nous attendons la dernière mise à jour officielle et le blog vidéo du US Geological Survey (USGS) / Hawaiian Volcano Observatory (HVO) pour 20th May 2018. Cependant, les nouvelles suivantes (ci-dessous) ont été reconstituées à partir des flux officiels des réseaux sociaux de l'USGS Volcanoes et d'Hawaii County Civil Defense des dernières heures 24.

Beaucoup de développements dans la Zone du Rift Est-Est (ZRE), en particulier en ce qui concerne la Fissure #20.

De multiples coulées de lave provenant de cette fissure particulière (fissure dans le sol) ont maintenant fusionné, coulé encore plus loin, puis se sont divisées pour produire deux entrées de lave dans l'océan.

via USGS Volcanoes (@USGSVolcanoes)

Cela crée un risque volcanique secondaire, connu sous le nom de lazy, c'est-à-dire la vapeur d'acide chlorhydrique, qui est vraiment méchante si elle est inhalée; au pire, il peut causer des dommages permanents au système respiratoire et, à tout le moins, provoquer une irritation des yeux et du nez. Le laze est produit en raison de la réaction chimique de la lave chaude mélangée à de l'eau de mer fraîche et salée. Pour des raisons de sécurité, les services de la Garde côtière limitent actuellement l'accès du public à cette région de Big Island.

En plus du paresseux, des niveaux plus élevés que les niveaux précédents (x3) de dioxyde de soufre (SO2) sont émis en raison de l'augmentation des volumes de lave qui sortent actuellement du Kilauea.

Comme Simon Carn (professeur de géologie, Michigan Tech) continue à expliquer, bien que ces niveaux sont élevés de dioxyde de soufre pour Big Island, ce ne sont pas assez grandes émissions pour le changement climatique mondial, aussi en raison de la basse altitude.

L'une des plus grandes inquiétudes du HVO, qui surveille l'activité éruptive sur les différents sites du volcan Kilauea, Hawaii Counties Civil Defense, et d'autres premiers intervenants, est que les habitants pourraient être piégés à cause des coulées de lave. , coupant les voies d'accès / d'évacuation et les coulées de lave causant des feux de brousse lorsqu'elles engloutissent des arbres et d'autres végétaux. Carolyn Parcheta, qui était le chef de service au HVO hier, explique dans ce rapport BBC News, qui a été filmé lors de la dernière conférence de presse.

via BBC News (Monde) (@BBCWorld)

NOTE: Il y a quelques erreurs dans ce rapport. Le volcan Kilauea a en effet été en éruption constante pendant les dernières années 35, mais dans différents endroits autour du volcan et différents styles éruptifs. Ce que le rapport mentionne spécifiquement, c'est les éruptions de fissures dans la région de Lower Puna depuis le mois dernier.

BBC News a également rapporté qu'un résident local avait subi des blessures aux membres inférieurs après avoir été touché par une balistique (gros éclats de lave volant). Ils étaient assis sur leur véranda à regarder la lave couler de l'une des fissures.

En plus de la fusion des coulées de lave de la Fissure #20, une fissure s'est également ouverte sous la coulée de lave de l'est, détournant la lave vers les vides souterrains.

via USGS Volcanoes (@USGSVolcanoes)

La fontaine de lave continue de cette fissure. Augmentez le son sur la vidéo pour entendre et voir cela. Le bruit est généré à la fois par les gaz magmatiques qui s'échappent rapidement de la fissure et par les éclaboussures de lave qui tombent sur le sol.

via USGS Volcanoes (@USGSVolcanoes)

Vous pouvez voir un flux en direct de la fontaine de lave de la East Rift Zone via l'hyperlien ci-dessous:

via Honolulu Civil Beat / YouTube (capture d'écran ci-dessous prise 21st May 2018 à 08: 23 UST)

https://www.youtube.com/watch?v=009L4FAxwG4&feature=youtu.be

Les équipes de terrain du HVO continuent de faire des observations, cartographier les contours des coulées de lave et des fissures pour mettre à jour la carte des aléas volcaniques de la Lower East Rift Zone et prélever des échantillons de lave pour des analyses chimiques en laboratoire. Ce dernier a confirmé que l'activité actuelle dans cette zone est alimentée par un lot de magma d'upwelling plus chaud et «frais» qui migre le long du système.

via USGS Volcanoes (@USGSVolcanoes)

Au sommet de Kilauea, il y a eu plusieurs petites émissions de cendres volcaniques de courte durée dans de vigoureux panaches de vapeur et de gaz provenant du cratère Overlook, aujourd'hui agrandi, dans le cratère Halema'uma'u. Les alizés ont transporté ces émissions vers le sud-ouest, c'est-à-dire principalement sur le désert de Ka'u et la région de Pahala de Big Island.

via USGS Volcanoes (@USGSVolcanoes)

Hawaii Volcanoes National Park reste fermé dans cette zone.

Mont Merapi, Java, Indonésie (Philippa)
Il y a eu deux éphémères (minutes 19 et minutes 55), éruptions phréatiques (à vapeur) à Merapi plus tôt aujourd'hui. Le premier s'est produit aux environs de 01: 25 heure locale, générant un panache d'éruption à 700m estimé au-dessus de la zone du sommet (comme observé depuis Babadan, mais pas si facile à voir dans l'obscurité). La seconde s'est produite vers 09: 38 heure locale, et a généré un panache d'éruption à une altitude d'environ 1.2 km au-dessus de la zone sommitale.

Les vents ont soufflé le deuxième panache d'éruption à l'ouest. Il y a eu de légères chutes de cendres dans les régions voisines de Kemiren, Kaliuran et Srumbung. Cette cendres volcaniques est une nuisance, car même une poussière aussi légère que cela peut suffire à obstruer les moteurs des voitures et à rayer les pare-brise s'ils ne sont pas bien lavés, en raison de la nature abrasive des cendres (éclats de verre volcanique, efficacement). Aucune évacuation n'était cependant nécessaire, et le statut d'alerte de Merapi reste à "Normal".

via Sutopo Purwo Nugroho (@Sutopo_PN)

Mount Agung, Bali, Indonésie (Philippa)
L'image ci-dessous nous rappelle que le mont Agung sur le côté est de l'île indonésienne de Bali est toujours actif. Cela a été pris le 19th Mai autour de 17: 19 heure locale. La colonne éruptive, qui contenait des cendres et des gaz volcaniques, y compris de la vapeur d'eau, a atteint une altitude d'environ 1 km au-dessus de la zone sommitale avant de se disperser avec les alizés dans la direction sud-est.

Il y a une zone d'exclusion autour du volcan, et l'accès à la zone du sommet reste fermé. Bali est autrement sûr pour les touristes à visiter.

via Sutopo Purwo Nugroho (@Sutopo_PN) / MAGMA Indonésie (@id_magma)

Nevados de Chillan, Chili (Philippa)
Si vous prévoyez de visiter Nevados de Chillan au Chili, qui est en ce temps de l'année une région populaire pour le ski et d'autres activités en plein air / hiver, veuillez tenir compte des avertissements de l'ONEMI pour comprendre la carte des risques volcaniques (ci-dessous) et d'apprendre sur les plans d'évacuation de la communauté devrait Nevados de Chillan éruption. (Agence chilienne de surveillance des volcans) SERNAGEOMIN a détecté des signaux géophysiques précurseurs pour une éruption potentielle pendant un certain temps.

Cette carte présente trois principaux risques potentiels: les courants pyroclastiques de densité (PDC - avalanches de gaz volcaniques chauds, cendres et autres petits débris), les lahars (coulées d'eau et de cendres volcaniques) et le téphra (chute de cendres).

via ONEMI (@onemichile) / SERNAGEOMIN (@sernageomin)

L'ONEMI a cette fiche d'information générique (en espagnol, anglais et français) avec des conseils de préparation à l'éruption volcanique: http://www.onemi.cl/erupciones-volcanicas/

21 mai 2018


Mise à jour 15: 48 UTC: Mettre à jour Kilauea, Hawaii
Mick Kalber:
Une quantité incroyable de lave émerge des fissures en dessous de Leilani Estates sur la grande île d'Hawaii!
Plus de vingt fissures émettent de la roche liquide brûlante, qui descend en descendant, détruisant des maisons, des voitures, des routes ... et toute autre chose sur son passage.
Les fissures ont maintenant rejoint formant un «rideau de feu» dans un affichage spectaculaire.
De nombreux doigts de lave se sont étendus vers la mer pendant la nuit, et ce matin, ils n'étaient qu'à environ un mille de l'eau.
Plus de quarante maisons ont été détruites depuis le début de l'éruption il y a quinze jours. Bien qu'il ait commencé à Leilani et brûlé plusieurs maisons là-bas, elle a bientôt établi ses évents sous la subdivision avec des fontaines imposantes, des cônes de projections alimentant de gigantesques coulées de lave.
Jusqu'à présent, aucun décès n'a été signalé.
Les premiers intervenants ont évacué plusieurs résidents pris au piège des flux rapides. La route de Pohoiki a été couverte de lave, mais les autoroutes 132 et 137 sont encore ouvertes à ce jour.
Si elle continue au même rythme que nous avons vu ce matin, elle peut traverser la «route rouge» et faire l'océan ce soir ou demain. Aucune lave n'est actuellement en éruption dans la subdivision de Leilani Estates.
Mahalo aux gens aimables à Paradise Helicopters ... ils offrent les chartes les plus fines dans les îles!

Mai 19, 2018 La Marche de Pelé dans le Pacifique A partir de Mick Kalber on Vimeo.

Actualiser Kilauea, Hawaii
Simon Carn: Bon @NASA OMI overpass de #Kilauea en mai 19 montrant le panache SO2. Les flux SO2 estimés sur la base de ces données sont ~ 10-30,000 tonnes / jour, ce qui correspond à ~ 5 fois le flux SO2 moyen à long terme. Les périodes de flux plus élevé peuvent correspondre à une fontaine de lave plus vigoureuse.

20 mai, 2018


Kilauea, Big Island, Hawaï, États-Unis (Philippa)
Voir le lien hypertexte (ci-dessous) pour la dernière mise à jour vidéo de l'Observatoire géologique des États-Unis (USGS) / Hawaiian Volcano Observatory (HVO) - daté de mai 18th 2018 - avec la volcanologue Wendy Stovall.

https://www.usgs.gov/media/videos/usgs-status-update-k-lauea-volcano-may-18-2018

Dans la vidéo Wendy explique l'image (ci-dessous), qui a été obtenue par des données radar satellitaires, comment le cratère Overlook actif s'est considérablement agrandi depuis les deux explosifs de plus grande ampleur sur 16th et 17 mai, et comment il y a eu une baisse de le mur Halema'uma'u Crater sur le côté sud-est, qui est le côté où se trouve le cratère Overlook.

Comme indiqué (ci-dessous) dans les mises à jour sur le Earthquake-Report.com, il y a deux nouvelles fissures (fissures dans le sol) qui se sont ouvertes, maintenant le total à 22 fissures éruptions de lave et s'écoule le long de la zone East Rift (ERZ) dans la région de Lower Puna au sud-est de Big Island.

via USGS / HVO

Il y a aussi encore de gros sons et des émissions de lave de Fissure 17. Regardez le clip vidéo ci-dessous et augmentez le volume. Le retard entre l'image et le son est dû au fait que les ondes lumineuses se déplacent à une vitesse plus rapide que les ondes sonores, et que plus la distance entre la fissure et la caméra est grande, plus le délai entre l'image et le son est long.

En tant que volcanologue et acousticien, je peux expliquer que le bruit de «boom» de Fissure 17 est causé par la libération soudaine de gaz volcaniques sous pression dans la lave. Le HVO a maintenant confirmé à partir de l'analyse chimique des échantillons de projections de lave (comme je l'ai suggéré) que ce qui était auparavant en éruption du cratère Pu'u O'o (plus haut dans la zone du Rift Est) est maintenant en éruption dans la zone Lower Rift East. que la source provient de lots plus frais de remontée de magma provenant du panache de manteau sous Big Island, ce qui expliquerait l'activité éruptive plus vigoureuse et entraînée par le gaz.

Explication: Le magma contient beaucoup de gaz différents, dont les principaux sont le dioxyde de carbone, la vapeur d'eau et le dioxyde de soufre, et à des profondeurs moins profondes, près de la surface, le chlore et le fluor. Les gaz exsolent (sortent) de la fonte du magma à différentes profondeurs, ce qui est en rapport avec la relation profondeur-pression: dans le sol, la pression diminue avec la profondeur décroissante. Au moment où la fonte du magma a atteint des profondeurs peu profondes juste au-dessous de la surface de la Terre, la plupart des gaz se sont échappés et se sont échappés doucement à travers les fissures et les petites fissures dans le sol autour du volcan Kilauea.

Quand il y a eu une accumulation plus lente de ce magma doucement dégazant, nous avons observé l'activité effusive précédente des lacs de lave et des coulées de lave. Cependant, lorsque des poches de magma plus chaudes et plus élevées remontent à la surface plus rapidement, elles ont moins de temps pour se dégazer, ce qui entraîne une activité explosive ** plus intense. C'est le même mécanisme qui est observé sur les volcans tels que Stromboli (près de l'Italie) et Piton de la Fournaise. Le flux de ce magma plus chaud et de faible viscosité est aussi plus rapide le long de la zone du Rift Est sous Big Island, c'est pourquoi il voyage plus loin que le cratère Pu'u O'o et éclate maintenant en fontaines de lave et s'écoule des fissures dans la région de Lower Puna.

** Les deux éruptions explosives au sommet du Kilauea cette semaine ont été causées par un mécanisme différent, qui était le niveau du lac de lave descendant dans le cratère Overlook au-dessous du niveau de la nappe phréatique dans le sol, apportant la lave chaude dans en contact avec de l'eau froide, provoquant un clignotement instantané de cette eau à la vapeur et une augmentation de la pression vers le haut.

Plus de séquences (ci-dessous) de la lave qui éclabousse les fissures de la zone du Lower East Rift

Le HVO a rapporté hier qu'il y avait une coulée de lave rapide (300-400 yards par heure ou environ 274-364 mètres par heure) provenant de Fissure 20 qui avait traversé la route de Poihiki.

via Honolulu Civil Beat et Aloha Broadband / YouTube

De côté:
Aussi «excitant» que puisse être cette activité éruptive pour ceux d'entre vous qui lisent ceci, épargnez une pensée non seulement aux résidents locaux qui doivent évacuer et / ou faire face aux conditions, mais en particulier au personnel du Volcan Hawaïen. Observatoire, ainsi que des équipes de la Défense Civile du Comté d'Hawaii, National Park Services, et d'autres qui travaillent 24 / 7 pour surveiller les situations de développement et de garder les gens en sécurité.

En raison des deux explosions qui ont eu lieu en début de semaine dans la zone sommitale du Kilauea, le HVO n'est actuellement pas en mesure de travailler depuis le bâtiment de l'observatoire situé dans le parc national des volcans d'Hawaï, qui reste fermé à ce moment.

L'image ci-dessous montre le personnel travaillant sur un nouveau site, y compris les géophysiciens, géologues, sismologues, équipes de terrain, opérateurs (c.-à-d. IT, personnel technique, transport et administration), bénévoles à long terme, et une équipe de médias. Après avoir été bénévole au HVO 10 il y a quelques années, lorsque l'observatoire a dû être évacué pour la dernière fois, tout le monde attribue son mérite à l'équipe informatique pour avoir maintenu tous les flux de surveillance à ce moment critique.

via USGS / HVO

Mount St Helens, État de Washington, États-Unis (Philippa)
Hier (mai 18th) était l'anniversaire de l'éruption 1980 du Mont St Helens, dans lequel un glissement de terrain a provoqué un relâchement soudain de la pression dans le système volcanique, produisant une explosion latérale (au côté) au lieu d'une explosion vers le haut.

Cette vidéo de "Raging Planet" de Discovery Channel montre les images en accéléré du moment:

L'histoire complète peut être lue sur le flux Facebook de USGS Volcanoes ici:
https://www.facebook.com/USGSVolcanoes/posts/2032648066763744

.... et dans cette vidéo ici, qui met en vedette un volcanologue de l'USGS et un autre, qui sont maintenant tous les deux à l'observatoire du volcan hawaïen.

L'image ci-dessous a été capturée par l'un des deux grimpeurs qui étaient sur le mont. Adams, qui surplombe le mont. St. Helens. Ils ont regardé avec horreur car ils ont été témoins non seulement de l'explosion latérale initiale, mais aussi des courants de densité pyroclastique (PDC = avalanches rapides de gaz volcaniques chauds, de cendres et de roches tombées d'une colonne d'éruption), dans lesquels les personnes 57 ont été tués, y compris le volcanologue de l'USGS Dave Johnston.

L'image (ci-dessous), prise beaucoup plus tard dans l'année, montre les coulées de débris de bois (arbres), qui se sont également produites. De plus, les rivières environnantes ont été inondées. Autour de 250 maisons ont été détruites, et en raison des routes bloquées par les matériaux et débris éruption, les moyens de subsistance perdus, les vols qui devaient être détournés ou annulés, cette éruption du Mont St Helens a été considérée comme l'éruption la plus chère aux États-Unis au 20e siècle en termes de perte financière.

Manaro Voui, Ambae, Vanuatu (Philippa)
Vous vous souvenez peut-être que nous avons déjà mentionné l'activité éruptive en cours du cratère Manaro Voui, qui oblige à l'évacuation permanente des habitants 11,000 d'Ambae, l'une des îles du Vanuatu. Le département de météorologie et de géo-aléas de Vanuatu (VMGD), qui assure le suivi de l'activité, a organisé hier un atelier pour les différentes autorités chargées de la réponse. Il y a eu des présentations, des discussions et des exercices axés sur la meilleure façon de résoudre la situation pour les habitants au-delà de l'évacuation immédiate.

Comme le dit un scientifique, le Dr Lucy Jones: «Les tremblements de terre, la libération de gaz et la déformation de la surface de la Terre peuvent alerter les scientifiques qu'une éruption volcanique peut se produire.Les citoyens préparés et une réponse coordonnée de la communauté, de l'urgence et du gouvernement peuvent empêcher une éruption de devenir une catastrophe.

Selon ce reportage de Radio New Zealand, les habitants de l'île d'Ambae seront déplacés vers l'île voisine de Maewo, cette évacuation officielle se faisant par étapes entre 1st juin et 30th juillet de cette année. Essayer de trouver un endroit permanent pour déplacer les gens vers et trouver le financement pour le faire ont été deux des plus grands problèmes rencontrés par les autorités locales au Vanuatu. Même cette solution n'est pas idéale, car les terres de Maewo ne sont louées que dans le pays, et l'aide financière aux habitants pour rétablir leurs moyens de subsistance va être très limitée.

https://www.radionz.co.nz/international/pacific-news/357157/vanuatu-volcano-refugees-to-be-moved-to-maewo

Entre-temps, la Nouvelle-Zélande et l'Australie ont aidé le gouvernement de Vanuatu à venir en aide aux habitants d'Ambae. Les impacts immédiats de l'activité actuelle des cratères Manaro Voui, qui génère beaucoup de cendres, ont été la contamination de l'eau potable, l'échec des cultures, les impacts sur le bétail et l'effondrement du toit des maisons dû au poids des cendres. Les implications sanitaires à long terme pour les habitants, en particulier pour leur santé respiratoire, ne seront pas connues avant un certain temps.

via NZ Defense Force (@NZDefenceForce)

Image via Peter Lynch / Radio Australia (@radioaustralia)

Le VMGD est actuellement confronté à des éruptions non seulement de Manaro Voui / Ambae, mais aussi des éruptions et / ou des alertes de 5 autres volcans autour de Vanuatu: Ambryn (Niveau d'alerte 2 de 5) de ses émissions de gaz volcaniques; Gaua (niveau d'alerte 2), en état de troubles, avec des explosions de gaz volcanique et de vapeur; Lopevi (niveau d'alerte 2), avec un faible risque associé sur l'île, en raison de la majorité des habitants évacuant massivement auparavant dans 1960, mais des implications possibles pour l'aviation; Suretamatai (Niveau d'alerte 1), avec risque seulement dans le voisinage immédiat du cratère. Mt. Yasur sur l'île de Tanna a également des éruptions stromboliennes fréquentes (quotidiennes), mais le seul risque associé est aux touristes qui s'approchent trop près de l'évent éruptif au sommet.

19 mai 2018